"Ces objets de coquetterie des femmes de la bonne société sont des petites merveilles de soie, de linon et de fine batiste, grande spécialité française; ils sont chiffrés, brodés de blanc ou de fils d'or et d'argent, et souvent décorés de perles ou bordés de dentelles. Ces marques de richesse figurent en nombre - on en compte souvent au moins six douzaines - dans le trousseau de la jeune fille. Ils se transmettent de génération en génération. À la campagne, les femmes ne sortent leurs mouchoirs que les jours de fête."

Dans les armoires de nos grands-mères d'Inès Heugel

 

Madeleine est née vers 1893 et est décédée en 2000 à l'âge de 107 ans. Elle s'est sans aucun doute mariée dans les années 1910, son fils est né en 1917. J'ai rencontré sa belle-fille en brocante ce dimanche, elle vendait son mouchoir de mariage. J'aurais aimé en savoir plus mais je n'ai pas osé demander

Madeleine 01Avec deux petits pots de mariage

Madeleine 02

Et voici un autre mouchoir de mariage, trouvé en brocante cet été auprès d'une vendeuse

Mouchoir 01Je ne m'y connais pas dans les différentes techniques de dentelles, je n'oserais donc pas proposer d'identifier les styles de ces dentelles, mais la délicatesse de ces ouvrages, conservés au fil des années, est impressionnante.

Mouchoir 02